(Interview) J-Slow pour Pocketfullofmusic

jslow

J-Slow, jeune rappeur très talentueux, auteur de deux mixtapes, le « Jour J » et plus récemment « Tapis Rouge », déjà acclamé par les critiques pour son univers et ses morceaux atypiques, a accepté de m’accorder une interview une après-midi au coeur de Paris. Après une petite demie-heure d’attente, le rappeur est enfin là, se dirigeant vers moi d’un air « nonchalant », dont on a déjà eut l’éloge à travers les deux parties de son morceau portant le même nom. C’est à l’angle d’un café qu’il va, pendant presque deux heures, répondre à mes questions, qui vont, je l’espère vous aidez à mieux connaitre le bonhomme, au delà de sa musique. Place maintenant à cette fameuse interview :

Pocketfullofmusic : Une petite présentation, qui es-tu ? D’où viens-tu ? Que représente-tu ? …

J-Slow : C’est J-Slow, j’ai 23 ans, je viens du 92, Levallois. J’ai commencé à écrire à 14-15 ans, ma 1ere mixtape à 20 ans. Je représente Gad Damn, crew crée par Nai. Tapis Rouge, qui est sortit le 6 octobre, voilà, c’est tout. Me présenter ça peut être court comme très long (rires).

PFOM : Comment as-tu atterris dans le milieu du rap ?

JS : Depuis 8-9 ans j’écoute du rap avec le grand frère de mon meilleur pote, et il est bilingue donc il comprenait tout, c’était cool, j’ai écouté très tôt du son cainri. J’ai fais mon premier voyage aux States à Atlanta pendant 3 semaines avec mon meilleur pote, j’étais en plein dedans. Mes premiers écris c’était à 14-15 ans, puis la présentation avec Nai, que je ne connaissais pas, et il a voulut qu’on monte un collectif, « Gad Damn ». Donc j’ai sortis Jour J, et ça a bien prit, après j’étais lancé, j’ai décidé de sortir ma 2eme mixtape, de bien bosser dessus, je savais où je voulais aller, de bien me présenter au gens avec Tapis Rouge, voilà maintenant je pense que les gens savent.

PFOM : Mais y’a quand même une différence entre Jour J et Tapis Rouge …

JS : Ouais ça a rien à voir, parce que déjà c’est pas le même flow, si t’écoutes bien le Jour J, j’ai une voix plus aiguë, j’étais à 19-20 ans, c’est un entrainement, pour montrer que j’suis là j’arrive, j’ai un style particulié, j’ai mon monde tu vois, et voilà, en gros « Watch Out ».

PFOM : On voit que les lyrics était peu plus brouillon sur le Jour J.

JS : Ouais mais après t’as des sons comme Nonchalant où c’est vraiment personnel mais après t’as des sons où c’est un peu d’exercice tu vois, c’est (il réfléchit) …

PFOM : Egotrip ?

JS : Exactement, y’avait pas mal d’égotrip mais aussi pas mal de sons personnels comme Nonchalant ou Bienvenue Chez Moi. Après Tapis Rouge c’est autre chose, moi j’suis pas trop égotrip, j’ai mes thèmes, j’préfère rentrer dans ma sphère t’écoutes et tu rentre dans le truc. Dans Tapis Rouge y’a pleins de sons qui ressortent tu peux passer de Black Mic Mac à Nonchalant Pt. II avec Pink Tee, tu vois.

PFOM : Tu connais personnellement Pink Tee ?

JS : Ouais c’est mon gars sur. On c’est connut via le net, j’voulais Pink Tee sur ce son, j’lui ai envoyé un message, en disant que je voulais un son avec lui. Je lui ai fais écouter la partie une, il a adhéré tout de suite, donc ça c’est fait tout seul. On a gardé des bons termes, un bon feeling, mais le son c’est ce que je voulais, je pouvais pas avoir mieux avec un autre, c’est parfait. Après c’est des sons vraiment personnels, c’est autre chose, quand tu passes de Tapis Rouge à Jour J, t’as l’impression qu’il y a quatre ans de différence mais en faite je l’ai ai fait en un an.

PFOM : Mais il y a quand même une grosse différence, j’avais écouté Nonchalant et j’avais téléchargé la ‘tape et je n’avais pas aimé alors que là franchement c’est bien ! 

JS : J’ai eu pas mal de retour, des magazines …

PFOM : Quels Magazines ?

JS : Au début y’a eut Fresh Zik que je dédicace, Union Street, Ofive, LePlugg, CyclonesMag, Fashype. Dernièrement ce qui m’a fait le plus kiffer c’est les Inrocks qui ont fait un article sur moi.

PFOM : Donc il y a quand même pas mal de truc.

JS : Ouais, et surtout c’est une fois qu’ils ont vu les clips, ils se disent, le petit là ..

PFOM : Quelles sont tes influences musicales ?

JS : On va commencé du plus anciens au plus nouveaux : Biggie, Jay-Z, Wu-Tang, t’as des groupes français : Arsenik, Lunatic, Oxmo, Doc Gynéco avec Premiere Consultation qui est pour moi le meilleur album français, toute façon si tu m’écoutes tu sens. J’ai bien aimé l’écriture de, merde, je me souviens plus, (il réfléchit) .. Il a tourné avec Les Enfoirés ..

PFOM : MC Solaar ?

JS : Ouais c’est le seul rappeur qui fait la tournée. Après dans la nouvelle vague t’as Kid Cudi, Section 80, Schoolboy, Black Hippy, Drake, je respecte les gars, Curren$y vénère (rires), dernièrement Flatbush, Underachievers, Joey Bada$$, Dom Kennedy.

PFOM : Et pas de ASAP ?

JS : Ouais en plus on me dit souvent « ouais c’est le ASAP français » (rires)

PFOM : Y’a beaucoup de gens qui disent que tu pompes sur ASAP.

JS : Ouais mais je trouverais ça plus logique qu’on me dise que je m’inspire d’un mec comme Doc, Curren$y ou Kid Cudi. Mais ASAP j’prend ça comme un compliment, mais   les gens sont souvent comme ça, surtout les français. J’écoute du Hip-Hop depuis que j’ai 8 ans, donc le délire camos je le fais depuis que j’ai 15 ans, j’ai pas attendus ASAP pour m’habiller en camos ou en or. On me dit aussi « les bob », tu vois ce que je veux dire, y’avait Ghostface Killah, ASAP il a peut-être mit un bob une fois. Quand tu vois Hors La Loi si tu t’arrêtes parce que t’as des gens qui sont en noir… Si tu regardes bien j’ai des tattoos et ASAP il en a pas tu vois, non mais c’est cool, c’est surtout les ado, les 14-15 ans qui pompent sur ASAP.

PFOM : Pour toi, quels sont les artistes qui déchirent en ce moment ?

JS : T’as le dernier truc de Curren$y qui est fou, la tape d’Underachievers, les gens vont connaitre, ça va péter bientôt, la première ‘tape de ASAP m’a mit une claque, Casey Veggies, ce type est ouf, j’ai un peu de tout dans mon Ipod, le projet de Franck Ocean était pas mal. Après voilà, Dom Kennedy aussi m’a mit bien.

PFOM : Pas de rap français ?

JS : Franchement rien mon gars (rires), y’a des trucs que j’vais écouter mais pas tout en entier. Mais attend j’suis un fou le truc de Kendrick Lamar, Good Kid mAAd City, c’est le truc de l’année.

PFOM : Et pas de mecs du sud, pas de trap ?

JS : J’aime bien la trap, mais j’suis pas un fervent, je préfère les trucs d’avant genre Three Six Mafia, mais sinon dans la trap 2 Chainz c’est mon gars. Maintenant tout le monde fait de la trap, j’suis pas fervent admirateur de Gucci, avant mais plus trop maintenant.

PFOM : T’écoutes pas de Young Jeezy ?

JS : Beaucoup de respect pour lui, j’écoutais ça quand j’suis partis à ATL, c’était Thug Motivation 101, t’es jeune, t’es pas près pour des sons comme ça (rires). Mais depuis le beef avec Gucci, Jeezy est resté pareil, que Gucci a changé de délire. Avant fallait vraiment être dans le truc south pour écouter de la trap, maintenant ça c’est démocratisé.

PFOM : Cette année, qui va tout déchirer ?

JS : Moi j’arrive avec des trucs, cette année je vais laisser mon empreinte. Sinon Casey Veggies vraiment, Joey Bada$$, Underachievers, Flatbush, après Freddie Gibbs, même si pour moi il a déjà éclaté.

PFOM : Et t’en penses quoi de sa signature avec CTE ?

JS : Je trouve qu’il en avait pas forcément besoin mais c’est bien, « That’s a gangsta » c’est un mec cool et c’est un gangsta (rires), j’étais sensé le rencontré à LA mais malheureusement ça c’est pas fait, mais j’vais tout faire pour faire une connexion avec lui, BFK m’a rendu ouf. Pourtant j’suis pas trop axé gangsta, mais lui il ramène du style, il sort du lot.

PFOM : On voit tes influences américaines, alors comme tu peux te démarquer du lot ?

JS : Comment je peux me démarquer du lot ? Déjà c’est quoi le lot (rires), c’est dur de parler de lot en France. Y’a beaucoup des gens c’est faire du rap pour faire du rap, moi j’fais de la musique, si t’écoutes ma mixtape, les instru’, les sonorités ça reste souvent musicale, j’essaye de toujours être avec cette musicalité et toujours rester authentique sans trop se perdre, c’est dur de le rester. Après, j’écoute du son depuis que j’ai 8 ans, y’en a qui essaye de faire les cainris. Par exemple, un truc tout con, mes clips, y’en a qui paye je sais pas combien, que moi je fais ça avec mes gars et le rendu ça rend ouf les gens, j’ai beaucoup de retour genre « j’ai l’impression que c’est un cainri » y’a beaucoup de gens qui veulent m’associer, alors que pas du tout c’est mon quotidien, j’ai grandis comme ça. Même « La Potion » c’est pas tous les artistes qui peuvent faire ça. Y’a une différence entre avoir grandit avec tout ces trucs là et faire les cainris, y’a beaucoup de MC qui veulent faire ça, les plus ou moins anciens tu vois. J’rap en français, j’vais pas aller me perdre, cet univers y’a pas beaucoup de gens qui le font, les gens attendent la suite. Même les 3000 ou les Joke qu’ont su arriver avec leurs univers. C’est avec mon univers que je vais vraiment arriver à sortir du lot.

PFOM : Tes futurs projets ?

JS : Je prépare un EP avec Mister Bibal, ma troisième mixtape, j’ai pas encore le nom, Black Mic Mac Remix , prochainement le clip de « La Potion » qui va faire mal.

PFOM : Quand tu fais pas de la musique, que fais-tu ?

JS : J’essaye de lire, d’ailleurs faut que je remette à lire, mon dernier livre c’était PIMP de Iceberg Slim, là je vais me mettre à lire le livre sur les Black Panthers. Avant j’étais vendeur mais j’me suis arrêté avant d’allé à LA. Sinon je chill avec mes potes, je fume ça je le fais même quand j’fais de la musique toute façon, je bosse sur pas mal de projet.

PFOM : Et dans 10 ans, comment tu te vois ?

JS : Vu comment je bosse, je me vois avoir sortis 4 ou 5 albums… Peut-être que j’suis allé fort, 3 albums ; 7 mixtapes. J’me vois pas vivre ici, avec ma meuf, aux States, des projets ou si je suis sur paname, j’me vois vraiment le boss (rires) avec ma meuf, elle fait du Nail Art avec sa marque « Venice », je lui fais un shout-out, je pense que cette année, paname c’est pour elle.

PFOM : Une petite anecdote à nous raconter ?

JS : Putain, si je vous raconte ça, vous allez péter un plomb ! Grâce à une pote chez qui on était avec ma go à LA, j’me suis retrouvé à regarder le All Star Game chez The Game. Il a fait 25 millions mais il te parle normal, « alors les frenchies c’est comment ? ».

PFOM : Tu préfères faire un featuring avec Freddie Gibbs ou The Game ?

JS : Franchement je sais pas, Freddie c’est mon gars, j’suis poussé à dire Freddie (rires) mais grand respect pour Game surtout que je sais comment il est dans la vie de tous le jours, c’est un bon type. Dans les deux cas ça serait un truc de ouf pour moi mais le plus logique se serait de faire un feat’ avec Gibbs parce qu’il est beaucoup moins haut que The Game à cette heure si.

Questions Rapides :

– Un style de musique : Rap.   – Un titre de musique : Sky’s The Limit de Biggie.

– Un titre d’album : Français : Première Consultation ; Cainri : Chronic 2001.

– Un film : Training Day. – Le dernier film que t’as vu : Django !

– Une paire de shoes : All Star, les classiques. – Une voiture : Une Bentley.

– Un endroit où tu veux être : LA Californie. – Un plat : Atieke poisson frit (rires).

– Une drogue : Weed. – Une boisson : L’eau, y’a rien de mieux mon gars !

– Ton chapeau préféré : Bob ! – Une saison : Été, j’suis un mec de l’été moi.

– Des tatouages : Je l’ai compte plus ! D’ailleurs, dédicace à L’Encrerie et Walter Hego.

– Une équipe de foot : Manchester, même si ils se font fait sortir.

– Une console : Putain tu me mets mal, la 64, je l’ai bien torturé !

– Un jeu : Mario et Zelda. – Un livre : PIMP – Un bijou : chaîne en or qui brille (rires).

– Ce que t’as dans tes poches en ce moment : ma brosse, toujours pour me brosser, j’me brosse tout le temps, ma pochette Cahartt, mes écouteurs et c’est tout.

PFOM : Le mot de la fin ?

JS : Merci à toi pour cette interview, c’était cool, désolé pour le retard, on dit souvent renoi égal retard, j’éssaye de changer les choses, d’ailleurs ça fait longtemps que j’ai pas été en retard et 2013 ça va être chaud !

Voilà c’est finit pour cette interview, j’espère que vous apprécierez, se fut un bon moment passé en la compagnie de J-Slow, un gros big up à lui ! (Un article a déjà été fait pour le présenter lui ainsi que sa mixtape « Tapis Rouge »)

Aro je t’ai vu !