Focus on : Chuuwee

chuuwee

Allez, je vous emmène faire un tour en Californie, le temps français me déprime tout autant que sa musique (je ne généralise pas), allons faire un tour chez les jeunes rappeurs américains qui ont un talent certains à revendre. Commençons avec Chuuwee :

Je vous préviens tout de suite, à part ce qu’il laisse transparaître à travers ses paroles, je ne connais pas grand chose de lui, étant donné qu’il est encore, trop, méconnu, dure est la récolte d’informations. Bon, ne m’en voulez pas, je vous apporte du sang neuf, un flow aiguisé et un brin de soleil, profitez !

Je démarre la session avec la chanson qui me l’a fait découvrir Bend The Block, certes c’est la plus récente, mais je suis tout de même content de ne pas être passé à coté. C’est donc à partir de cette petite pépite, rayonnante par sa fraîcheur musicale, la fluidité de son flow et bien sur d’un point vue météorologique, que je commença mes recherches sur ce jeune homme. Rien qu’avec cette vidéo, on peut déjà noter que, bien que les lyrics soient basés sur thématiques liées à l’adolescence ou d’une vie de jeune adulte (ce qui reviens un peu au même), le flow prend une forte place quant à la qualité du son, car c’est qui lui permet de ce démarquer des autres « jeunes ». Même si l’on prend un son « chill » de 2011, il y a toujours la même hargne présente, bien que le son soit relaxant, le emcee arrache le mic pour garder l’auditeur dans sa sphère. Ses choix musicaux sont de bonnes factures, représentants convenablement les sonorités West Coast, mais ne pas se laisser endormir, il possède plus d’une corde à son arc, et propose également des morceaux plus sérieux :

Non, je n’ai pas choisi ce morceau parce que son titre est français, non, mais plutôt pour montrer que, d’un autre coté, dans un autre registre, le gamin nous réserve un coté plus mature ; et pas uniquement avec des lyrics plus censés, mais aussi par des chois musicaux, qui sonne plus soul and jazzy, reflétant ce coté qu’il possède également. On pourrait le comparé à un Earl Sweatshirt qui ne se serait pas égaré : gueule d’ange insouciant skateur, ainsi qu’un fort potentiel pour le rap. Mais Chuuwee n’est pas axé que sur la drogue, les filles, oui, bien que, comme je disais, les thèmes restent centrés, on ne se retrouve pas perdu dans des délires étranges (bien que je respecte l’écriture de Earl). Enfin, si vous cherchez d’autres morceaux ou projets de lui, n’ayez craintes, il ne chôme pas, possédant à son actif 4 mixtapes (il me semble), dont je vous mettrais un lien ci dessous et déjà 1 album (peut-être une future chronique). Alors ne dormez pas sur lui, il a surement de quoi ravir la plupart d’entre vous !

Lien pour ses mixtapes : http://www.datpiff.com/mixtapes-search.php?sort=relevance&criteria=chuuwee&x=-774&y=-364&search%5B%5D=title&search%5B%5D=artists&search%5B%5D=djs

Come on, I’ll take you for a ride in California, French time depresses me as much as his music (I do not generalize), will have a look at young American rappers who have a certain talent to spare. Chuuwee start with:

I warn you right now, except that it leaves reflected in his words, I do not know much about him, since he is still too little known, hard is the collection of information. Well, do not blame me, I bring new blood, a sharp flow and a bit of sun, enjoy!

I start the session with the song that made ​​me discover Bend The Block, certainly this is the latest, but I’m still glad not be passed next. So from this little nugget, radiant in her musical freshness, fluidity of flow and of course a point meteorological perspective, I began my research on this young man. Nothing with this video, we can already note that, although the lyrics are based on themes related to adolescence or young adulthood (which back a little at the same), the flow is a stronghold about the sound quality, as it is this that allows it to stand out from other « young ». Even if one takes the « chill » of 2011, there are always the same aggressiveness present, although the sound is relaxing, the emcee grabs the mic to keep the listener into his sphere. His musical choices are good bills, representatives properly sounds West Coast, but not to fall asleep, he has more than one string to his bow, and also offers more serious pieces:

No, I did not choose this song because its title is French, no, but rather to show that, on the other hand, in another register, the kid we reserve a more mature side, and not only with more lyrics meant, but by musical NIOHC, which sounds more soulful and jazzy, reflecting that it also has side. It could be compared to Earl Sweatshirt who would not misplaced: angel face carefree skateboarder and a high potential for rap. Chuuwee but is not focused on drugs, girls, yes, although, as I said, the themes remain focused, we did not find lost in strange delusions (although I respect the writing of Earl) . Finally, if you are looking for other projects or pieces of it, have no fear, there is not idle, with four mixtapes under his belt (I think), I would put up a link below and already one album (can be a future column). So do not sleep on him, he probably will delight most of you!