(EP) Say’hu – Living Room Sessions EP

a3476635315_2

Aujourd’hui on s’attaque à un projet indépendant, ce qui commence à devenir une habitude, car ici, je préfère booster les jeunes que soutenir les grosses têtes. Loin des labels et leurs pressions musicales, donc, pour vous présenter un rappeur, que son « manager » est lui-même venu me présenter, ayant été emballé par la preview de son projet, j’ai décidé de donnez suite à sa proposition et d’écrire cet article. Je vous présente Say’hu, un jeune rappeur, né à Atlanta, la ville éponyme avec son style de rap, mais il a vécut en Afrique pour atterrir  ce qui à influencé ses sonorités. Un rappeur qui commence à rouler sa bosse sur les réseaux, car, il fait de la bonne musique, et j’en ai la preuve avec cet EP : Living Room Sessions EP. 7 titres, 7 atmosphères différentes, histoire de montrer qu’il peut toucher à tout, et le faire bien :

Parlons du projet en lui-même, des lyrics inspirés, qui se veulent plus conscient que de l’égotrip pure. Il parle de sa vie, ce qu’il pense, mais mais fait aussi du story-telling, ou, il raconte aussi ses peines émotives, ainsi que des morceaux plus « love » ; et tout cela, sur productions de bonnes factures, pour sur. Sample à l’appuie pour la plupart des sons, comme Young World qui introduit parfaitement l’univers du rappeur, que l’on peut retrouver tout au long des tracks. La point fort de cet EP, pour ma part, et la facilité qu’il a, à changé d’ambiance, ce qui résulte d’un EP plein de couleur : Young World un tantinet mélancolique mais entrainant le sourire (même si c’est un peu en contradiction), Dear Winter largement plus mélancolique accompagné d’une belle voix pour le refrain, Feel This Pt II où l’on sent à pleine oreille les sonorités du A (Atlanta pour les autres), IDK, posé, avec une boucle simple, et toujours un beau refrain, sonnant un peu gospel, The Code, plus chill, même si c’est le morceau que j’ai le moins apprécié (pas mauvais pour autant) et enfin Hip-Hop Shxt qui se veut plus old-school que le reste de l’EP et avec, encore et toujours, une p*tain de belle voix pour le refrain. Parenthèse  je tiens à souligner que les featurings féminins (Fatima et Aurélia) pour les refrains sont sublimes, ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu de nouvelles belles voix, cela m’a tout de suite sauté aux oreilles ! Enfin, tout ça pour vous dire que vous devez écouter ce qu’il fait, il a un bon flow dans l’ensemble, avec des lyrics efficace et des rimes travaillées, et puis le fait de changer sur chaque titre les ambiances, je trouve ça vraiment bon, tout en gardant un fil conducteur qui permet à l’auditeur de connaitre le rappeur, sur plusieurs sujets et thèmes sans pour autant le dépaysé ; mention spéciale aux femmes qui chantent sur les refrains ! En espérant que vous participerez également à l’ascension de ce jeune qui mérité vraiment un peu plus de lumière.

Lien pour écouter l’EP : https://soundcloud.com/sayhumusic/sets/living-room-sessions (toutes ses informations sont dessus)

In english : 

Today we attack an independent project , which starts to become a habit , because here I prefer boost youth that support large heads . Away from music labels and their pressures, therefore , to give you a rapper , his  » manager » came to present itself to me , having been excited by the preview of the project, I decided to give out his proposal and to write this article . I present Say’hu , a young rapper , born in Atlanta, with its namesake city rap style , but has lived in Africa for land to which influenced his sound. A rapper who started rolling his hump on the networks , because it is good music , and I have proof with this EP : Living Room Sessions EP . 7 titles , seven different atmospheres , just to show he can touch everything , and do it well :

Talk about the project itself , the lyrics inspired , which want more aware than pure Egotrip . He talks about his life , what he thinks, but also because of the story-telling , and he also tells her emotional troubles, as well as pieces more « love  » and all that, on production of good bills for about . Sample the support for most sounds like Young World perfectly introduced the world of rap , which can be found throughout the tracks . The highlight of this EP , for my part, and ease it in changed atmosphere , resulting in an EP full of color : Young World a tad sad but causing a smile (even if c ‘ is somewhat contradictory ) Dear Winter far more melancholy accompanied by a beautiful voice to the chorus, feel This Pt II where one feels at full ear the sounds of a ( Atlanta for the others) , IDK , posed with a simple loop , and always a beautiful chorus , sounding a little gospel , The Code, more chill , even if this is the song I like least ( not bad so far ) and then Hip- Hop Shxt who wants more old-school than the rest of the EP and again and again , a p * cking beautiful voice to the chorus. Parenthesis I want to emphasize that female featurings ( Fatima and Aurelia ) for chorus are amazing , it ‘s been awhile since I had not heard of new beautiful voices , I was immediately jumped to the ears ! Finally, all that to say that you should listen to what he does, he has a good flow throughout , with effective lyrics and rhymes worked, and then the fact of changing moods on each title , I find it really good, while keeping a thread that allows the listener to know the rapper on several topics and themes without the disoriented ; special mention women who sing the chorus ! Hoping that you will also participate in the rise of this young man who really deserved a little more light.