Focus On : Nell

1000246_499786303428838_1716781249_n

Si vous suivez le site, vous avez du surement voir que de nombreux articles ont été consacrés aux artistes du Raider Klan, avec notamment les mixtapes de Chris Travis et Yung Simmie, l’interview de Key Nyata, les différents sons postés sur différents artistes du « Klan », et récemment  un rapide article sur ce fameux Nell, juste histoire de vous montrer qui il est et ce qu’il fait, une sorte de mise en bouche pour cet article. J’ai longuement hésité avant de le faire, me demandant si ça en valait vraiment la peine, étant donné que, en terme de flow et d’ambiance, la globalité du groupe, en somme, possède la même, et que de là, il vous suffit de rentrer en particulier dans l’univers d’un des innombrables rappeurs du crew. Bien, mon choix est fait, j’ai suffisamment écouter The Revolution ’94 pour être sur que ce Nell méritait un article, sa plus grande qualité et l’élément m’ayant donner envie de le faire étant son flow, élastique, s’adaptant à tout, et surtout rapide. Allez rentrons un peu plus dans cet univers sombre, très sombre.

Si l’on regarde n’importes lesquels de ses clips on voit tout de suite qu’il est jeune, et ce gars juvénile, insolent, l’impression que sur chaque tracks il emmerde le monde, tout ceux qui n’aiment pas, car c’est sur, il ne facilite pas l’approche musicale et cela va réfuter les néophytes. En effet, comme je disais, son « monde » n’est pas à la porter de tout le monde, comme tout le Raider Klan, c’est sombre, mais il ajoute une dimension supplémentaire avec son flow assassin, qui stressera d’autant plus l’auditeur découvrant cet artiste. Vous vous en doutez, la plupart de ses morceaux sont « gangstas » si je peux dire, étant donné les paroles loin de ce qu’on peut voir à la télé’ ; mais il sait aussi faire autre chose, des sons plus calmes, ambiance « Screw » sous lean, ralentit, assez doux comme Kash N Dova, Choosy Lover, Phonk Chronicals et R.I.P Pimp C présents sur sa mixtape. De toute façon, peut importe si on trouve ça trop ceci ou trop cela, il s’en fout, il est jeune et compte bien continuez à faire ce qui lui plait. Mais ça ne l’empêche pas de varier ses ambiances et même de rentrer dans une mélancolie, sombre, avec toujours un flow découpez à la scie, dans un monologue qui se veut froid et gangsta, mais où l’on peut sentir une part de conscience, je parle de l’excellent « RIDAZ », qui m’a vraiment marqué.

Alors, qu’en est-il de l’avenir de Nell ? Pour ça je ne m’inquiète pas, le gars est trop (pour l’instant) ancré dans la mentalité « street » pour vendre son cul à l’industrie du rap, qui est d’ailleurs trop peureuse pour accueillir ce type de violence lyricale et technique (dans le bon sens du terme). Donc, du coup, on aura le droit encore pas mal de temps à des boucheries de sa part, toujours plus de violences, ou, simplement plus de plaisir à entendre son flow qui n’a l’air de jamais pouvoir s’épuiser. Même si je comprend et adhère pour la majeure partie au délire du Raider Klan et de Nell, j’espère qu’il fera plus de morceau moins énervé comme Lion Of Babylon, un plus engagé et toujours aussi bon. Après, quant au choix de son orientation musicale, lui seul en possède les pleins pouvoirs, mais tant qu’il conservera cette rage et cette émotion quasi-palpable lorsqu’on écoute attentivement sa voix, on peut être sur qu’il continuera à nous pondre de grandes choses ! Voilà, l’article touche à sa fin, je voulais juste vous faire découvrir un rappeur trop peu, comme beaucoup, médiatisé et qui méritait un peu plus d’attention, étant donné qu’il possède un talent réel et indéniable.

Pour écouter sa mixtape, cliquez ici.

Who Want It, un, parmi tant d’autres, exemple de son talent :

Le fameux Lion Of Babylon, dont je parlais :

In English :

If you follow the site, you have probably seen that many articles were devoted to artists Raider Klan, including mixtapes Chris Travis and Yung Simmie, Key Nyata interview, posted on the different sounds different artists « Klan » and recently a quick article about the famous Nell, just to show you who he is and what he does, a sort of appetizer for this article. I hesitated before doing so, wondering if it was worth the effort because, in terms of flow and atmosphere of the whole group, in short, has the same, and that there just go especially in the world of countless rappers crew. Well, my choice is made, I listen to The Revolution ’94 enough to be on that Nell deserved an article, its highest quality and the element I have to want to do is his flow, elastic, s’ adapting to everything, especially fast. Go returned a little more in this dark world, very dark.

If we look only where its imported clips we see immediately that he is young, and youth guy, cheeky, the impression that it tracks on each fuck the world, those who do not, because it is on, it does not facilitate the musical approach and this will refute the neophytes. Indeed, as I said, the « world » is not to be everyone’s, like everything Raider Klan, it’s dark, but it adds an extra dimension with his flow assassin, who stressera all more listener discovering this artist. You can imagine, most of his songs are « gangstas » so to speak, since the words away from what can be seen on TV ‘, but he also knows how to do something else, quieter sounds, atmosphere « Screw » in lean, slow, gentle enough as Kash N Dova, Choosy Lover, Phonk Chronicals and RIP Pimp C found on his mixtape. Anyway, no matter if you think it’s too this or too that, he cares, he is young and expects to continue to do what pleases him. But that does not stop him from his varied moods and even get into a melancholy, dark, always a flow cut with a saw, in a monologue that wants cold gangsta, but where you can feel a part of conscience, I mean the excellent « RIDAZ », which really impressed me.

So what about the future of Nell? Why I do not care, the guy is too (for now) anchored in the « street » mentality to sell his ass to the rap industry, which is also too timid to accommodate this type of violence lyricale and technical (in a good sense). So, suddenly, we have the right still a lot of time to butcher his hand, still more violence, or simply more fun to hear the flow that has the air of ever running out. Although I understand and adhere to the majority of delirium Raider Klan and Nell, I hope he will do more track less edgy as Lion of Babylon, a more engaged and always good. After, in the choice of his musical direction, he alone has full powers, but as he held this rage and this when listening to his voice carefully almost palpable emotion, it may be that he will continue on to us lay great things! Well, the article comes to an end, I just wanted to show you a rapper too little, like many, publicized and deserved a little more attention, since it has a real and undeniable talent.