(Mixtape) Eazy – The Real Me : La nouvelle voix de Charlotte.

Cover

Après le réveil soudain de Chicago, ne serait-ce pas le tour de celui de Charlotte ? Ville de Caroline-du-sud, assez peu médiatisée sur la carte du rap, pourtant on se rend vite compte que, durant ces dernières années, beaucoup de jeunes talents y émergent. En passant par la « star » Deniro Farrar, avec Wethatgeneration, dont nous avons déjà pas mal parlé en 2013, Humbo County, Judah Boy ; sans parlé des réalisateurs, Anthony Supreme et Purple Cardinal qui ont eut leurs places sur le site. Après son interview, on retrouve maintenant Eazy pour sa première mixtape solo : The Real Me.

Autant le dire de suite je n’ai pas été déçu, pour une première mixtape, le projet est vraiment bien construit, et l’on sent que le rappeur se donne à 100 % sur chaque track. Bon point, oui, comme on peut l’entendre dès le début avec Clap For Me ou Ready Or Not. Mais le hic de l’affaire, ce sont les productions, qui ne sont pas mauvaises, certes, mais pas assez développé. J’entends par là, qu’elles sont encore trop banale, trop passe-partout. Loin d’être inaudibles, les titres s’enchainent, mais avec un arrière goût. Celui de ne plus vraiment ce souvenir de la chanson précédente. My To Shine en est un parfait exemple. Un instrumental trop en retrait par rapport au flow. La mélodie est discrète et fait passer ce titre sans réelle envie de le réécouter, or il aurait pu être un vrai hit de lancement.

Dommage, vraiment, car Eazy kicke, et vraiment bien, il prend ses textes à cœur et regorge de lyrics, pour ne pas lasser l’auditeur à travers un égotrip sans fin. Quant à ma critique précédente, que cela nous vous empêche pas d’écouter, car certaines prod’ à l’inverse sont de bonne qualité. A l’exemple True Story, avec un sample à l’appuie, m’a vraiment touché, d’autant plus que le rappeur s’ouvre à la mélodie pour nous pondre des paroles qui ne laisse pas de marbre. The Real Me est une sorte de My To Shine en version amélioré, à peu près le même type de prod’, pourtant elle se fait plus entendre, mais, encore trop peu. Pourtant, et c’est là que je défend The Real Me (la mixtape) c’est que Eazy a beaucoup a donné, et c’est pour cela qu’il faut encore lui laisser le temps de choisir des instrumentaux plus adequat à son univers.

La nouvelle voix de Charlotte, car bien que le défaut principal que je lui reproche à cette mixtape soit le manque de puissance des productions, si l’on prend uniquement le facteur voix/flow, Eazy a de quoi faire sa place dans le « game » sans sourciller. Avec The Real Me vous avez de quoi passer un bon moment, le temps de découvrir un artiste en devenir, qui a du talent à revendre. En attendant la prochaine mixtape, en espérant vraiment que ses textes et son flow soient au rendez-vous sur des productions de meilleures qualités.

In english : Eazy – The Real Me : The new voice of Charlotte.

After the sudden awakening of Chicago, would not it around the Charlotte ? City of South Carolina , not very publicized rap on the map , yet we quickly realized that in recent years , many young talents are emerging . Through the « star » Deniro Farrar, with Wethatgeneration , which we have already talked a lot in 2013 , Humbo County, Judah Boy , without spoken directors, Anthony and Supreme Purple Cardinal who took their places on the site. After his interview, is now found Eazy his first solo mixtape : The Real Me.

Both say now I have not been disappointed for a first mixtape, the project is really well built, and we feel that the rapper gives 100 % on every track . Good point, yes, as you can hear from the start with Clap For Me or Ready Or Not . But the problem of the case, it is the production, which is not bad , certainly, but not enough developed . By that I mean , they are still too common , too passe-partout . Far from being inaudible , titles keep coming , but with an aftertaste . He no longer really the memory of the previous song. My To Shine is a perfect example . Instrumental too back from the flow. The melody is discreet and passed as such no real desire to listen , or it could have been a real hit launch .

Too bad, really, because Eazy kicks , and really , it takes its texts and heart full of lyrics , not to tire the listener through a Egotrip without end . As for my previous post , it prevents us you not to listen, because some prod ‘ in contrast are good . A True Story example , a sample with the support , really touched me , especially as the rapper opens to the melody we lay lyrics that leaves no stone. The Real Me is a kind of My To Shine improved version, roughly the same type of prod ‘ , yet it is to hear , but still too little. Yet, and this is where I defend The Real Me ( mixtape ) is that a lot Eazy gave, and this is why we must still allow time to choose the most adequate instrumental to its universe.

The new voice of Charlotte, as well as the main flaw that I blame him for this mixtape is the lack of power production , if we take only the voice factor / flow , Eazy was enough to make his place in the « game  » without flinching . The Real Me with you what a good time , the time to find an artist in the making, who has talent to spare. Until next mixtape, really hoping that his lyrics and his flow are to go to production of better quality .