(Interview) Karcéral : « Je veux pas être comme les autres, c’est mort »

IMG_0167Karcéral est un jeune rappeur du 91, de la même ville que moi, d’où le fait que je connaisse ce qu’il fait. Comme la plupart des autres jeunes en activité musicale, il fait de la Trap, Drill, aux influences de Chicago. Mais la seule différence avec tous les petits rejetons de Kaaris ou Booba, c’est que lui c’est d’où vient cette vague, car il en faisait même avant que sa cote de popularité explose en France. En reprenant les mêmes recettes que ces compères outre-atlantique, il arrive tout de même à se différencier de part son flow et ses lyrics. Quelques punchlines ici et là, sortant du lot des quelques unes médiocres que l’on peu entendre chez toute cette jeunesse se banalisant à travers des lyrics très pauvres. Et le flow bien sur. Ne vous attendez pas à entendre le flow Kaaris, de Lil Reese à la base, ou celui des Migos, qui est utilisé, sans exagérer par 80% des trappeurs actuels. De plus, j’ai pu écouter en exclusivité quel-qu’uns de ses prochains morceaux, et j’ai été agréablement surpris. C’est de la vraie Trap pure et dure, avec une entité propre. Il y a bien sur d’autres styles, plus profonds, ou décontractés, mais cela reste de bonne facture. Découvrez donc cet artiste à travers cette interview où nous avons un peu plus creuser son univers :